L'Astre Noir

Forum Guild Wars 2 de la guilde : L'Astre Noir
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une mémoire froidement honorée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ealya



Messages : 8
Date d'inscription : 30/12/2014

MessageSujet: Une mémoire froidement honorée   Dim 1 Mar - 20:37

Abandonnée alors qu’elle n’était encore qu’un bébé, la jeune fille fût recueillit par un garçon des rues âgé d’une dizaine d’années se prénommant Kelsier.
C’est lui qui décida de nommer l’enfant Yurhea. Il s’occupa d’elle et lui enseigna tout ce qu’il savait. Ainsi, elle apprit à survivre, à se  défendre mais aussi à voler.
Lorsqu’elle eut environ 15 ans, Kelsier lui raconta son histoire, qu’il avait toujours maintenu secrète :

« Mes parents étaient de simples commerçants. Cependant, ils avaient un concurrent : Arton Sgalikk. C’était, d’après mes souvenirs, un homme détestable alliant pouvoir et corruption. Voyant la renommée de mes parents s’étendre, celui-ci leur proposa plusieurs fois des arrangements douteux que mon père refusait toujours, ne serait-ce que par méfiance. Nous n’avions plus entendu parler de lui depuis quelques mois quand Arton frappa de nouveau à notre porte, mais cette fois-ci accompagné par deux séraphins. J’ignore comment il s’est débrouillé, mais il réussit à faire accuser mes parents de traîtrise envers la reine Jennah et leurs nombreuses tentatives pour prouver leur innocence furent vaines. Alors qu’il sentait la sentence arriver, mon père réussi à convaincre ma mère de fuir loin de la Kryte et, une nuit, nous partîmes presque sans bagages.
Une semaine s’était écoulée et nous étions désormais recherchés par la moitié de la Kryte. Nous ne pouvions nous fier à personne et passions donc la plupart de nos nuits dehors, dans le froid et la peur. Le lendemain, nous devions atteindre la frontière qui nous permettrait de reprendre une vie calme. Mais cette nuit-là, mon père nous réveilla brutalement, ma mère et moi  : des séraphins approchaient  ! Nous courûmes aussi vite que nous le pouvions mais nous nous rendîmes vite compte que nous étions cernés par quatre gardes. Mes parents furent attachés les premiers et, lorsque mon tour arriva, mon père tenta le tout pour le tout. D'une petite poche il sortit un sachet de poudre fumigène qui explosa instantanément en créant une obscurité noire comme le goudron et me hurla de fuir. Je ne puis qu’obéir, cherchant alors aussi vite que possible un lieu sûr où me cacher. J’aperçu alors, quelques pas plus loin, derrière un rocher, un terrier Skritt que nous n'avions pas repéré la veille. Mon premier réflexe fut de sauter dedans, espérant que le séraphin à ma poursuite ne pourrait pas me suivre dans un endroit aussi étroit. Malheureusement, le garde n’abandonna pas et tenta à son tour de passer par le tunnel. Ni lui ni moi n’avions alors prévu ce qui allait arriver : le vacarme de son armure alerta les occupants de la grotte qui, visiblement, n’appréciaient pas beaucoup la venue d’humains dans cet endroit. M’étant caché dans un coin ombragé de la grotte, les Skritt ne me remarquèrent pas et, pendant que le garde essayait de leur justifier sa venue je me glissai discrètement dans un autre conduit de la grotte et réussis à fuir. Le lendemain, les gens du village voisin racontaient les événements de la nuit passé comme ils auraient raconté un fait-divers. C’est en entendant leurs conversations que j’appris que les séraphins s'étaient résolus à exécuter mes parents suite à leur résistance. Ce jour-là, je jurai de venger leur mort, d’une façon ou d’une autre.
»

Kelsier fit une pause, regardant les flammes du feu de camp danser, les yeux emplis à la fois de tristesse et de colère.
« Ma vengeance commencera dans 5 jours, reprit-il, j’ai enfin découvert où se cachait ce foutu Sgalikk et je compte bien faire en sorte que cet endroit devienne son tombeau. »

Yurhea n’était pas très sentimentale, ni même compatissante, mais elle avait pour habitude d’accompagner Kelsier partout et de lui prêter main forte à chaque fois qu’elle le pouvait. Elle se prépara assidûment pendant 5 jours et, la nuit où Kelsier pris la route, elle ne lui laissa pas le choix et l’accompagna. C’était la première fois qu’elle montait un assassinat, mais ce fut loin d’être la dernière. Une fois Arton mort, Kelsier ne parvint pas à s'en satisfaire et dénonça le gouvernement comme responsable également des injustices faites aux siens. Le duo s’entoura d’une bande de rebelles et monta plusieurs coups contre l’état allant de l’assassinat de nobles au sabotage.

Leur vie de criminels dura 5 ans sans que leur anonymat ne soit éraflé, mais un jour, Kelsier fut démasqué lors d’un combat avec un séraphin et l’un de ceux qui avaient vu son visage réussit à s’enfuir. Peu de temps après, Kelsier fut arrêté. Yurhea tenta à maintes reprises de le secourir mais toutes ses tentatives furent vaines. Quelques jours plus tard, Kelsier fut exécuté sur la place publique sans qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit et le groupe qu'ils constituaient fut dissout.
La jeune fille avait toujours eu l’impression de lui être redevable, bien qu’il n’ait jamais rien fait pour cela. Ce jour-là, elle comprit que le seul moyen qu’il lui restait pour régler sa dette était de mener à bien la quête pour laquelle il avait donné sa vie. C’était pour elle une façon d’honorer la mémoire de celui qui, jadis, lui avait sauvé la vie. Cependant, cela impliquait deux choses  : la première, elle ne devait mourir pour rien au monde, sans quoi elle ne pourrait jamais rembourser son ami. La deuxième, elle devrait trouver des personnes pour l’accompagner car cet objectif était inatteignable seule.

C’est pour cela que Yurhea rejoint l’Astre Noir  : bien qu’elle fut indifférente par rapport à leurs idéaux, elle pourrait, avec leur aide, éliminer tous ceux qui avaient participé à la mort des parents de Kelsier, et ainsi accomplir sa vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Axellarion
Admin
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 29/11/2014

MessageSujet: Re: Une mémoire froidement honorée   Lun 2 Mar - 22:55

Tiens tiens! Mais je l'avais pas vu ce post! Super ton histoire, j ai adoré! ^^'
Yurhea, la vengeuse de l'Astre Noir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://astre-noir.easyforum.fr
 
Une mémoire froidement honorée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ride en la mémoire d' un ami dcd
» Tournoi de Mémoire 44 à Ravenel (Oise)
» [Blog] A la mémoire d'un membre...
» Mémoire sur les Mines - Ouvrage -
» Mémoire de Recherche - JC - La Campagne de Russie 1812

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Astre Noir :: Au coin du feu :: Histoires-
Sauter vers: