L'Astre Noir

Forum Guild Wars 2 de la guilde : L'Astre Noir
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La légende de l'Astre Noir [Biographie vivante]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ghost
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2014

MessageSujet: La légende de l'Astre Noir [Biographie vivante]   Mar 2 Déc - 21:19

Oyez oyez aventuriers ou pauvres égarés. Vous voulez connaitre d'avantage notre histoire? Alors approchez, et faites attention, car cette histoire débute ici, et qui sait, avec le temps, vous en verrez la fin....

HRP : Les posts qui vont suivre narrent les exploits de la guilde, dès sa création. Nous esperons pouvoir, petit à petit, nourrir notre biographie des différents rp réalisés, aussi bien en interne qu'en externe, et ceux pour bien comprendre le contexte de notre épopée, ainsi que l'évolution de cette dernière.

Sur ce, place à l'histoire.

--------------------------------------------------------



Les origines de l’Astre Noir

L’Aube de la Pénombre.

Ici, notre histoire ne commence pas par « Il y a très longtemps » ou « Autrefois ».
Non, notre histoire remonte à 2 mois..... ou plutôt à 1 an. Oui, 1 an, car avant que débute notre histoire, il faut comprendre ses origines....

La Caravane des Renégats


Il y a donc 1 an, une guilde existait en ce monde. Les renégats, hors la loi, dont personnes ne connaissaient les véritables intentions à terme mais qui se sont fait connaître pour leur lutte acharnée contre les Maisons nobles. Du point de vue des renégats, les maisons nobles noient le système krytien dans la terreur de voir leur régime renversé, profitant de sa vulnérabilité, pour leurs principes fanatiques de justice et d'équité. Mais y avait il vraiment de l'équité? Encore aujourd'hui, les avis sur ce sujets sont divisés. Mais la caravane se mettait un point d'honneur à agir contre ce système.


Petit à petit, la guilde vint à se faire connaître pour ses différentes tentatives de kidnapping envers les nobles krytiens, mais aussi pour sa cruauté sur les séraphins. Au fil du temps, les escarmouches firent rages. Toutefois, les pertes au sein des renégats furent dévastatrices.


Il y eu en premier la mort de plusieurs fondateurs, puis l’Aède, définie comme la voie de la guilde, fut attrapée. Bien des tentatives furent mené pour la délivrer mais sans résultats.

Aujourd’hui, la plupart sont déboussolés, certains ont même quitté la cause.

Mais les tambours de la révolte ne sont pas morts....

La réunion


Au crépuscule du 63ème jour du Scion, une réunion eu lieu.

Une poignée d’anciens membres de la Caravane des Renégats partageaient le même désir : prendre leurs revanches et assombrir encore plus les sombres heures de la Kryte.

Les discutions perdurèrent jusqu’aux premières lueurs de 64éme jour, et tandis que les fermiers sortaient leurs bétails, une nouvelle guilde naquit : l’Astre Noir

[Briser les entraves du passé] -> To be continued...
Revenir en haut Aller en bas
Ghost
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2014

MessageSujet: Re: La légende de l'Astre Noir [Biographie vivante]   Dim 7 Déc - 1:24

Le premier contrat

Les fondateurs ne le savaient que trop bien. Pour mener à bien leur projet, ils leurs faudraient des fonds.

Alucard Néo, qui selon la nouvelle organisation, avait reçu le nom d'"Ombre", se rendit au promontoire afin de trouver le premier contrat.


Une fois sur place, et après être passé chez une vieille connaissance, le jeune homme se rendit à la demeure de la famille Dritch : une noble famille semblant animer chez soi, de temps en temps, des soirées spéciales.

Spoiler:
 

En plein préparatif, surement pour la prochaine soirée, la personne gérant l'établissement, se présentant à Alucard comme la Baronne Lidvine Dritch, accepta de recevoir cet étrange visiteur et son offre, tout aussi mystérieuse.

Quand Alucard avait entendu parlé de "La Cave", il avait notamment retenu la vente de stupéfiant. Pour lui, c'était "la" première pierre à l'obtention de fond. Et Alucard avait exactement ce qu'il fallait à offrir. La connaissance qu'il avait été voir en revenant au promontoire n'était autre que le Docteur Twinkee, connu pour son petit établissement médical dans le quartier d'Ossa : le feu follet. Ce dernier avait, parmi ces différentes petites expériences, crée un dérivé du poison de Scarlett, affectant le système nerveux et sensitive d'une personne, provoquant ainsi des hallucinations mais aussi sur la perception des différents sens.

Alucard proposa à la Baronne et à son cousin un échantillon de ce produit. Ces derniers, d'abord septiques, changèrent d'avis quand ils découvrirent le prix que le jeune homme leur proposa


C'est à ce moment de la réunion qu'une autre personne entra dans la réunion : Connor. Ancien renégat, il avait lui aussi de suivre Aeglos et Alucard dans leur projet. Pour Alucard, ce fût la première fois qu'il vit le jeune chevalier sans son heaume.

Revenant sur le sujet principale, la préparation à la première livraison débuta. La Baronne accepta de tester le dit produit, ne possédant pas encore de nom, lors de la prochaine soirée. Pour cela, deux kilogrammes devraient être livrés le lendemain de cette réunion. Alucard savait cette demande délicate, mais accepta : il fallait tout faire pour obtenir ce contrat.


Une fois l'entrevue terminé, Alucard dût quitter Connor, pour une autre affaire des plus urgentes.


Les deux hommes se quittèrent, chacun sachant que l'échec ne serait pas accepté.

[To Be Continued....]

Dédicasse:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ghost
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2014

MessageSujet: Re: La légende de l'Astre Noir [Biographie vivante]   Mar 9 Déc - 23:59

La visite chez le Docteur

Une fois qu'il eut quitté Alucard, Connor se dépêcha d'aller chez le Docteur Twinkee : Un brillant asura qui, trouvant le système de ces congénères trop fatiguant, avait décidé d'installer un petit cabinet d'acupuncture réalisé par des golems, proposant aussi quelques médecines douces. L'endroit n'était que peu connu, mais sa clientèle habituelle et ses colocataires suffisaient à faire tenir les comptes.

Une fois arrivé au "feu follet" (Nom du cabinet), Connor du passer par la sécurité complexe mis en place avec les golems jusqu'à atteindre le docteur.


Connor expliqua rapidement la situation, qui ne fut pas des plus réjouissante pour le docteur.


Usant de sagesse, de ruse et d'habileté, Connor parvint à faire ranger le docteur de son coté. Mais cela ne signifiait pas que tout était résolu : le docteur n'avait pas assez de spores pour préparer la commande.


Il n'y avait plus qu'une solution : récupérer des échantillons intactes. Nos deux nouveaux amis décidèrent de partir sur le champs

Bonus :
 

A la recherche de spores

Le lendemain, une fois à l’extérieur, Connor demanda à se dépêcher : il avait été à découvert trop longtemps en ville et notre brave chevalier craignait de voir arriver un groupe de séraphin : en effet, ce dernier a quelque peu déserté leurs rangs après que son rôle d'espion pour le compte de la caravane fut connu.
Craignant d'abord que l'asura soit un handicap dans sa fuite, il eu l'agréable surprise de découvrir un des nombreux talents du docteur. Ce dernier appela un dénommé N°6, qui n'était autre qu'un Golem, caché aux yeux de tous, prés du village de Shaemoor par un mode furtif (le docteur rappela plusieurs fois lors du trajet que le système de camouflage était particulièrement énergivore et que les achats en cristaux étaient particulièrement onéreux et épuisants).



Le Golem aida fortement au voyage, et nos valeureux aventuriers atteignirent en quelques heures les collines de Kessex.

Une fois sur place, nos amis explorèrent les environs à la recherches de souches intactes, mais la nature et les séraphins avaient depuis très longtemps tenté d'annihiler cet héritage de la tour de Scarlett.


Heureusement, ils découvrirent une tige intacte, et très bien développée : idéal pour leur besoin.Le Docteur manipula la plante avec précaution, et parvint à la récupéré sans la détruire.C'est alors que, contre tout attente, le docteur détecta autre chose. Non loin d'eux, une importante source venait d'apparaitre.


Une fois sur place, nos compagnons découvrirent l'origine de la source : une guivre. Une de celles que de nombreux aventuriers avaient combattu et qui semblait avoir muté en contact des spores.

Pour le Docteur, c'était un spécimen des plus important. Préférant ne pas abimé son golem et l'échantillon receuilli, le docteur daigna s'occuper en personne à a créature  


Le combat fut des plus violents. Avec l'aide d'autres aventuriers présents dans les environs, les attaques puissantes et répétées de Connor, combinait aux injections d’élixir du docteur, la créature rendit l'âme et laissa ses fluides gastriques et autres substances organiques à la disposition du Docteur.

Nos amis se hâtèrent de rejoindre le promontoire, et de préparer la drogue à temps.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Axellarion
Admin
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 29/11/2014

MessageSujet: Re: La légende de l'Astre Noir [Biographie vivante]   Mer 10 Déc - 20:50

J'aime beaucoup les images montées, vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
http://astre-noir.easyforum.fr
Ghost
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2014

MessageSujet: Re: La légende de l'Astre Noir [Biographie vivante]   Mer 10 Déc - 22:29

Le premier contrat (partie 2)

La marchandise prête à temps, Alucard retourna voir la Baronne. Il ne fût cependant reçu que par son cousin, Lord Eldrick Dritch.


Les deux hommes parlèrent donc de la transaction autour d'un verre.


C'est alors que Lord Eldrick fît une proposition des plus difficile : Doubler le prix d'achat contre le monopole de la drogue. Un choix stratégique des plus audacieux : Les membres de la Cave semblaient avoir décelé un énorme potentielle dans cette drogue.


Après quelques minutes de réflexions, Alucard déclara qu'il ne pouvait pas se prononcer pour l'instant : certes, cela assurait à l'organisation un contrat en or, mais était ce la meilleure chose à faire? Tout en justifiant le besoin de temps, le second de la guilde se promis d'en parler à Aeglos.

Revenir en haut Aller en bas
Ghost
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2014

MessageSujet: Re: La légende de l'Astre Noir [Biographie vivante]   Lun 29 Déc - 22:30

Les fleurs du mal



Après avoir récupéré assez de spores pour tenir quelques temps, l'organisation souhaitait développer son nouveau marché.

Pour cela, le docteur Twinkee fut des plus radicale : il fallait une souche originelle. Certe, la formule pour ce produit était des plus enfantin, mais la création artificielle avait plusieurs défauts, ce qui n'était pas le cas dans la culture de plantes modifiées.

Une équipe fut ainsi montée : cette dernière aurait donc pour mission de s'engouffrer au plus profond de la tonnelle afin de récupérer des souches pures ne poussant que dans l'ancien bastion central de la cour des cauchemars.

Ils tentèrent d'abord de recruter des sylvaris comme guides, cependant, ces derniers semblaient fortement occupés par d'étranges maladies. Ne souhaitant pas être infectés, le groupe quitta hâtivement le Bosquet.

Une fois sur place, le groupe parvint à pénétrer dans le repaire de la cour avec un maximum de discrétion. Malheureusement, avant d'atteindre leur objectif, ils rencontrèrent une certaine résistance(futile). Ce fut après quelques combats que le groupe parvint à trouver l’élément tant recherché : une plante du cauchemar, toute fraiche et....gardée.

Les gardes furent quelques peu pénibles, mais pas invincibles. Le docteur en profita pour tester quelques nouveaux sérums et poisons crées spécialement. Une fois le dernier gardien vaincu, le docteur récupéra délicatement le dit spécimen, et se dirigea vers un centre asura proche, pour commencer ses travaux.



Dernière édition par Ghost le Dim 22 Fév - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ghost
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2014

MessageSujet: Re: La légende de l'Astre Noir [Biographie vivante]   Lun 29 Déc - 22:48

Un associé de talent

Tandis que certains allaient à la cueillette, d'autres membres se devaient de travailler sur la partie commerciale du produit, car si l'offre de "La Cave" [voir Chapitres précédents] était des plus intéressante, il l'était tout autant d'estimer la valeur qu'aurais pu avoir le produit en vente libre, quitte à mettre des bâtons à celui de la cave.

C'est ainsi que Circée fut chargée de trouver une personne possédant des compétences poussés dans ce milieu, et au promontoire, une personne semblait avoir cette réputation. Une personne que Circée avait déjà vu roder au sein de la Caravane : Sergueï

Trouver l'homme en question sembla des plus facile : bien que sa réputation le précédait, l'homme en question avait été habile (et chanceux) pour ne pas avoir assez de preuves assez importante à son égard. Surveillé donc, mais libre, l'approcher sembla toutefois des plus difficiles.





L'homme, de par son expérience, et surement de son caractère, resta dans un état d'esprit assez fermé. Circée tenta bien des méthodes pour le détendre, mais Sergueï se révéla des plus obtus. Pire, dans un élan non prévu, il arracha une pétale de la Sylvari, ce qui coupa court à la conversation pour amener à une pensée : à chercher de dominé la sylvari, se sentait il prêt à subir son courroux?



Revenir en haut Aller en bas
Ghost
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2014

MessageSujet: Re: La légende de l'Astre Noir [Biographie vivante]   Mer 25 Fév - 23:15

Recrutement au marché

Dans le quotidien des journées banales, dans certains coins reclus, l'empire de l'Astre Noir se propageait petit à petit.

Ayant officiellement une place sur le marché du narco traffic, et bien que ce dernier soit très prisé par l'apparition de nouvelles drogues, il était important de rallier à la cause d'autres partis possédants des compétences....utiles.

C'est ainsi que Connor et Alucard se rendirent un soir au marché souterrain de l'Arche du Lion.


Le marché, maintenant colonie des skritts, immondes créatures mais aussi source de profits, se trouvait être un lieu idéal pour certaines affaires, et certaines rencontres.

Et parmi les personnes présentes, il y eu Carmin, tristement célèbre, si l'on peut dire, par sa relation étroite avec le Blanc Manteau il y a peu, cet exilé restait toutefois un artiste dans l'art du poison et des bombes. Pour nos compères, un tel talent se devait de ne pas être gâché.

Ainsi commença une conversation pleine de mystère, les deux partis très prudents, cherchant à analyser l'autre sans laisser fuiter la moindre information importante.






Toutefois, l'objectif de l'organisation sembla piquer la curiosité de Carmin. Désormais, l'Astre peut compter sur les talents d'un nouveau membre. Talents qui seront bientôt mis en pratique, mais cela, ce sera une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Ghost
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2014

MessageSujet: Re: La légende de l'Astre Noir [Biographie vivante]   Sam 7 Mar - 16:56

Face à l'Apocalypse










Dernière édition par Ghost le Dim 8 Mar - 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ghost
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2014

MessageSujet: Re: La légende de l'Astre Noir [Biographie vivante]   Sam 7 Mar - 18:04

Le Soulèvement

La nouvelle était tombé quelques heures plus tôt en ce 63ème jour du Phénix : les forces Krytiennes avaient coincés une grande partie de l'Apocalypse, dont les leaders. Une fois la nouvelle annoncé, un esprit de fête sembla s'installer au sein de la capitale humaine. Toutefois, ce ne fût pas le cas partout.


Au soir, les adeptes de l'Astre Noir se réunirent dans ce qui semblait être le repaire de l'organisation.
Les adeptes, tous cachés sous leur masque, un concept d'anonymat qui avait été adopté par tous, semblaient perplexes : un bourdonnement d’inquiétude régnait dans le repaire, jusqu'à l'arrivé de deux silhouettes, l'une dont l'armure illuminait la pièce, et la seconde, en retrait dans l'ombre, le visage caché : Aeglos la "Lumière" et "M" l'Ombre, les maîtres de l'organisation.

Après avoir scruté le rassemblement quelques instant, la Lumière commencé son discours :

- Vous êtes tous au courant, l'Apocalypse a disparu avant que nous ayons pu conclure notre alliance avec eux.

Les chuchotements explosent le silence des secondes précédentes.

- Ne détournez pas vos regards de cette immonde réalité! Scrutez le moindre sourire de ces pitoyables êtres, festoyant devant la mort des autres, galvanisant cette pourriture qu'ils appellent peuples, mais qui ne sont rien d'autres que des esclaves de cette société difforme! Analysez les biens, tous autant qu'ils sont, et alors, vous jubilerez à votre tour devant leur visage envahit par le désespoir et la peur! Car c'est ce vers quoi nous nous dirigeons. Vers un amas de pourritures qui se cachent derrière un symbole qu'ils appellent "Royaume" ou "Justice", se plaisant dans un système absurde où le concept de bien est supérieur au mal, à la différence, au changement.

Le public reste muet, comme en attente vers les prochaines paroles.

- Remercions l'Apocalypse pour leur acharnement à combattre ce fléau que l'on appelle "Destin". Leur sacrifice se doit d'être la base de notre révolution. Ils nous montrent par leurs morts nos ennemis, leurs armes, leurs dangerosités et les pièges à éviter. Si nous voulons nous soulever contre ce système, il ne tiens qu'à nous d'apprendre des erreurs du passé et d'en faire notre force! Alors nous ferons tomber ces chiens et ces arrogants à Terre, sur les restes de l'Apocalypse et nous les condamneront tous autant qu'ils sont à rejoindre le néant.

Les adeptes martèlent le sol de coup de pied et répétent à l'unisson :

"Le Crépuscule approche! Le Crépuscule approche, Le Crépuscule approche!"

- Oui! Le Crépuscule approche mes amis! Nous en sommes les émissaires, les soldats, les élus! Laissons les festoyer cette victoire! La notre se forme dans l'ombre, et elle les engloutira jusqu'à n'en laisser aucun....




La communauté semblaient sur excité. Ainsi Aeglos, le Norn à l'imposante armure blanche avait réussi à remotiver ce petit rassemblement. Il pu reconnaitre parmi eux certains qui se démarquaient, par leur comportement et leurs facultés. Il avait entendu parler de recrues ayant un certains potentiel, il était temps pour eux de le prouver.

- Pour l'heure, nous devons resté aux aguets mais ne pas nous faire remarquer. Continuez à récolter des informations sur nos ennemis, à propager la vérité sur ce monde aux personnes qui peuvent s'éveiller à la vraie vision. Toutefois, nous avons certains projets qui se doivent d'être réalisé,aussi, que ceux qui peuvent s'absenter sans perturber le quotidiens des mortels sont invités à rester pour participer aux missions.

"M", l'ombre de la guilde, celui que l'on pouvait appeler le bras droit d'Aeglos, regarda la salle commencé à se vider, mais cela n'avait rien d'étonnant : la plupart des membres avaient été recrutés à la suite des événements de Scarlett. Les habitants de l'Arche du Lion s'étaient abattus, choqués et désespérés. : de parfaites proies pour l'Astre Noir.
La plupart des recrues étaient tombés très facilement dans les mains de l'Astre. De belles paroles, un peu de magie de manipulation, voilà ce qui avait suffit pour faire tomber les derniers remparts de "conscience" des initiés, et à les plonger dans cette nouvelle foi, celle du désespoir et du néant.
Toutefois, cela n'en faisait aucunement des combattants. Ils étaient des potentiels outils, pour divers petites opérations ou sacrifices, mais Aeglos et lui savaient très bien que pour le combat qui les attendait, il faudrait plus.

Au bout de quelques minutes, seuls une poignée de personnes étaient à présent dans la salle. M pouvait donc commencer à parler des missions qui se devaient d'être accomplis d'ici peu, pour l’épanouissement de l'organisation.



Il y eu tout d'abord le projet d'alliance avec les brigands : la drogue avait beau être efficace, le marché était sans cesse bouleversé par de nouveaux produits, plus facile d'accès, plus puissant, moins cher.... il fallait agir. L'objectif était simple : conclure une alliance avec les brigands, leur fournir des souches pour qu'ils fabriquent la Black Moon, et leur donner le marché en échange de 20% des profits mensuels. M avait déjà traité avec certains bandits dans le passé, et connaissait les noms de chefs qui seraient assez cupides pour accepter. Mais il savait aussi qu'il faudrait en premier gagner leur confiance. Heureusement pour ça, il était au courant d'une opération secrète qu'il y aurait lieu cette nuit. Si l'opération s'averait un succès, les alliances seraient surement plus facile à se former.



Ensuite, vint le projet d'Alliance avec les draguerres : beaucoup eurent à se moment là des doutes sur l'importance de toutes ces alliances, mais elles étaient essentiels : l'Astre se devait d'attiser le feu qui rongeait la kryte : la drogue, le banditisme et surtout, les armes. Et les meilleurs fabricants d'armes à leur disposition était bel et bien les draguerres. Les idéaux de l'Astre rejoignaient, dans un certain sens, la volonté de liberté de ces immondes créatures humanoïdes et leurs talents de forgerons s’avéreraient essentielles pour plus tard.



Enfin les asuras, ou plutôt l'Enquestre. M n'avait pas vraiment confiance en eux, mais on lui avait fait souligner leur manque de moralité concernant les expériences, et il était vrai que pour ce qu'ils comptaient faire, le manque de morale semblait capital.



Ainsi les groupes se formèrent. Bientôt, l'ombre de l'organisation viendrai abattre sur de nouveaux territoires, jusqu'à l’avènement du nouveau monde....
Revenir en haut Aller en bas
Ghost
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2014

MessageSujet: Re: La légende de l'Astre Noir [Biographie vivante]   Dim 8 Mar - 14:10

La Profanation (Partie 1)


Peu après la réunion, un petit groupe de l'Astre, restaient au Promontoire, démarrèrent une opération éclair.

Circée, accompagné de plusieurs adeptes, (d'anciens nobles, des petits brigands et deux trois clochards d'Ossa) se préparaient à réaliser l'un des actes les plus répugnant au monde : le pillage de tombes. Et par dessus tout, les tombes étaient bien spécifiques : celles des séraphins tombés face à l'Apocalypse.

Une fois proche du cimetière près du passage de Grenth, le dieu de la mort chez les humains, il fallu faire attention : bien qu'il s'agissait d'une nuit de fête pour certains, la garde séraphine resté présente, sans oublier le fossoyeur.

Circé se dirigea donc en première dans le cimetière. Une fois sur place, elle usa de sa magie pour altérer l'esprit du fossoyeur, permettant ainsi au reste du groupe de se faufiler jusqu'à l'emplacement des tombes.

Les tombes étaient présentées dans une petite cathédrale, en l'honneur de tout les grands "justiciers". Mais ce soir, le peuple du promontoire que les symboles peuvent être pliés.

Les premières tombes ne furent pas difficiles à ouvrir, mais ce ne fût pas le cas de toutes. Parmi les tombes, l'une d'elle semblait scellé par un enchantement.

Circé s'approcha de la tombe : la tombe, de couleur blanche, se trouvaitaux pieds d'une statue de pierre blanche. Une stèle était placé et la sylvari commença à lire les quelques mots :

- Laynar Octavien....mort pour sa patrie....

Elle détourna les yeux et regarda l'un de ses sbires.

- Vous pouvez briser l'enchantement?

Le sbire répondit

- Certainement, mais cela risque de faire du bruit.

- Je m''en occupe, vous, réglez moi ce problème.

L'homme s'approcha et démarra ses incantations. Des fumées vertes et noires vinrent entourer les mains du nécromants. Soudain, il dirigea ses mains vers la tombe, et un rayon de lumière verte et noire s'écrasa sur la tombe.

Des crépitements se firent entendre, ainsi que de legers tremblements, mais rien qui ne semblait pouvoir être entendu à l'extérieur.


L'opération dura à quelques minutes, quand soudain, un craquement violent se fit entendre : La sort avait été brisé, ainsi que la stèle.


Immédiatement après ca, Circé s'approcha de l'entrée. Comme elle l'avais imaginé, le fossoyeur s'approcha. Elle ordonna au groupe dans un murmure sec :

- Ne bougez pas

A  son tour, elle utilisa sa magie.
Quand le fossoyeur arriva à l'entrée du mausolée, il n'était qu'à quelques pas de la sylvari. Mais il ne fît rien. Le sort fonctionnait, le fossoyeur était victime de l'illusion : la pièce semblait correspondre à exact copie de ce qu'elle était avant le pillage.

Le Fossoyeur continua à scruter quelques instants, avant de repartir, encore légèrement douteux.

Circé se retourna en direction du groupe de pilleur :

-Allez y dépêchez vous!

Les sbires commencèrent à sortir des morceaux de cadavres et à les placer dans un grand sac en tissu, tandis que les offrandes de valeurs étaient placées dans un autre sac.

Circé s'approcha de la tombe de Laynar et plongea ses mains. Elle ressorti sa main droite avec dedans, un magnifique diadème en or. Quand elle sorti sa main gauche, un bruit de déchirement se fit entendre : elle venait de séparer la tête du soldat au reste de son corps.

Elle regarda d'abord le diadème, avant de se tourner vers la tête en décomposition


- Je ne pense pas que tu en ai besoin ou tu es, encore moins ou tu risque d'arriver.

Soudain, elle embrassa le crâne (une grosse pelle quoi). Elle regarda une nouvelle fois la tête en souriant avant de se diriger vers le groupe. Puis en jetant la tête dans le sac en tissu.

- C'est bon, maintenant, faites la marque.

Deux sbires s’exécutèrent et sortirent de petits sac contenant une mixture solide. Ils prirent chacun une poignée et commencèrent à l'étaler. Au bout de quelques seconde, une forme se distingua : une vague rouge.

A la vue de ce symbole, un sourire machiavélique se forma sur le visage de la sylvari
.

Le groupe tenta de nouveau de passer sans se faire remarquer. Comme pour l'allée, Circé usa de sa magie sur le fossoyeur, qui eu l'impression de voir un groupe de chat.

Une fois à l'extérieur, le groupe se hâta vers un stand de livre : dans un faux fond, ils placèrent le sac contenant les quelques trésors : il en serait plus simple de pouvoir récupérer les objets et de les déplacer.

Le sac contenant les corps fût ensuite emmené dans une maison, non loin d'ici : il s'agissait de la maison de deux sbires, un vieux couple ayant perdu leur enfant. La sylvari les regarda : ils n'avaient jamais pu faire le deuil de leur enfant, et au fil du temps, leur tristesse s'étaient transformée en haine envers le royaume. Pour eux, cet acte semblait servir de justice personnel.

Aux lueurs du 64 ème jour, la sylvari quitta le groupe, légèrement épuisée mais satisfaite. Elle imaginait les cris d'horreurs des premières personnes venant se recueillir sur les tombes, la colère dans le regard des séraphins, et les sanglots de l'épouse du dénommée Laynar.

- Le Crépuscule approche, et alors, nous serons tous égaux devant la souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Ghost
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2014

MessageSujet: Re: La légende de l'Astre Noir [Biographie vivante]   Dim 8 Mar - 15:00

La création de l'école (partie 1)

Quelques heures avant la profanation des tombes, un autre membre, Alucard, se chargé d'un autre affaire : la création d'une école.

Si ce projet semblait des plus pure, Alucard avait une autre vision, plus sombre. Mais pour ce faire, il fallait commencer par mettre sur pieds cette école.

C'est ainsi qu'il était entré en contact avec la dénommée Elizabeth Orran, une magicienne très connue au promontoire, et ayant des relations avec l'académie des six, la plus grande structure d'éducation en terme de magie en Kryte.

Lors de la rencontre, Alucard eu la chance de découvrir deux choses : Tout d'abord, que la dame en question était d'une incroyable beauté, célibataire, et pas insensible à ses mots flatteurs. La seconde, c'est qu'il savait mentir et vendre son projet à la perfection.





Toutefois, le projet se heurta à un premier problème : Elizabeth n'était qu'une vague connaissance du nouveau directeur de l'académie, et ce dernier ne semblait pas très à l'écoute, trop occupé par la gestion de son établissement. La jeune femme lui promis cependant d'en toucher un mot et de s'arranger pour organiser une rencontre.


La discussion se tourna alors vers des louanges sur la beauté de la jeune femme, mélangée à des débats philosophiques sur la magie, les enjeux de l'éducation...

Quand la nuit devint glacial, Alucard et la jeune femme décidèrent de rentrer dans leurs appartements respectifs.

Ainsi, se termina cette rencontre pour l'avenir de ce projet. Du moins, pour l'instant.....

Autres Screens:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ghost
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2014

MessageSujet: Re: La légende de l'Astre Noir [Biographie vivante]   Dim 8 Mar - 15:21

La Profanation (partie 2)

Au lendemain de l'opération, la nouvelle se répandit encore plus vite que tout ce qui aurait put être imaginé : quelqu'un avait vandalisé le mausolée des soldats.

Peu de temps après, on entendit parler d'un groupe de prêtres et d'enqueteurs privés, ayant décidé de s'occuper de l'affaire de leurs coté. Alucard décida donc d'y aller à son tour.

Dans un sens, cela lui permettrait de se faire connaitre de certaines personnes ayant une grande influence au promontoire, notamment le clergé, mais aussi de se tenir au courant et de réagir en conséquences. Car Alucard craignait qu'une bavure ait été commise lors de l'opération. Il avait confiance en Circé, ou du moins, assez pour savoir qu'il n'y en aurait certainement pas, mais il lui semblait préférable de s'en assurer lui même.

Arrivé sur place, Alucard se sentit comme pris dans une fosse aux bêtes sauvages : les enquêteurs ne semblaient pas voir ce jeune sorcier d'un très bon oeil, en particulier une prêtresse de Grenth, à la peau d’Ébène, dont les magnifiques formes n'égalaient que sa méfiance envers Alucard.



Mais cela n'était pas gênant. Alucard avait un alibi, et pouvait ainsi jouer son rôle d'humaniste inoffensif.

Bien que très vite éloigné de l'enquête, Alucard compris que le travail avait été magnifiquement réalisé. Il se força à ne pas jubiler devant les mines déçues et sévères des enquêteurs.

Acceptant quelques excuses, Alucard continua de jouer son rôle de bon samaritain, en proposant son aide pour la réparation et le nettoyage des tombes.

Ainsi, il se déchaina sur les marques peints. Il se concentra fortement sur celle de la vague rouge : c'est lui qui avait proposé de dessiner cette marque, symbole du groupe semblant gêner la vente de la black moon, la drogue que l'organisation avait crée. Tendre à pointer du doigts ces geneurs ne serait que bénéfiques pour tout le monde : les forces séraphines brilleraient encore une fois, Alucard pourrait se faire remarquer et la black moon pourrait enfin trouver sa place de leader sur le marché du narcotraffic.

Remerciant les autres bénévoles, Alucard se massa la nuque avant de regarder le soleil disparaitre derrière les remparts.

Ils n'étaient qu'aux débuts de leur entreprise, mais ils réussiraient....


HRP : l'évolution de l'enquete:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ghost
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2014

MessageSujet: Re: La légende de l'Astre Noir [Biographie vivante]   Mar 24 Mar - 21:32

Dans la cours des grands

Quelques jours après la réunion, un petit groupe de l'Astre fût convoqué à Shaemoor : M avait réussi à contacter un ancien camarade qui travaillait encore avec les grands chefs bandits.

C'est ainsi que M, Connor et Dofiklar se rejoignirent, habillés en civil avant de partir vers le lieu de rencontre, près de la scierie.

Après avoir passé le fort et donc un contrôle par les séraphin (M n'eut qu'à sortir 2-3 mensonges bien tournées), les trois terroristes arrivèrent au lieu de rencontre, où trois représentants de groupes bandits les attendaient


M leur expliqua donc l'affaire : fournir les plantes et le méthode d'extraction pour produire la Black Moon

Malheureusement, les négociations ne furent guéèrent évidentes: Stryke méritait sa place de médiateur. Plus malin qu'un renard et plus teigneux qu'un sanglier, aucun des deux parti ne voulait plier face à l'autre.









Finalement, un accord entre les 2 parti se présenta. Ainsi, les bandits des alentours s'occuperaient prochainement de la production et vente de la drogue, tandis que l'Astre s'occuperaient d'un autre traffic


Pour conclure cette nouvelle alliance, M offra en plus, en gage d'amitié, un objet très spécial : il s'agissait là du diadème récupéré par circé dans la tombe de Laynar.

Stryke sembla contre au début, mais cela ne fût pas le cas pour ses partenaires, qui se jetèrent dessus peu de temps après le refus de Stryke.

C'est ainsi que l'accord rondement mené, chacun retourna à ses affaires.

Revenir en haut Aller en bas
Ghost
Admin
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 30/11/2014

MessageSujet: Re: La légende de l'Astre Noir [Biographie vivante]   Ven 10 Juil - 10:20

L’Alliance Draguerre


Après plusieurs jours de marche, l’Astre Noir venait d’arriver au repaire draguerres.

A l’époque de la Caravane, et par le biais de l’ancien leader ayant une relation forte avec cette race de taupe humanoïde, les draguerres s’étaient révélés de puissants alliés. Aujourd’hui, leur aide était de nouveau requise.

Déjà fortement fatigué par la route, le groupe dû continuer à être discret à l’approche du repaire : la coupure soudaine de relation suite à la disparition des renégats, le fait que les sbires de Scarlett avaient pu s’enfuir de l’Arche ; sans compter le fait qu’une révolution avait lieu tous les deux jours ; ne garantissaient pas pour le groupe un accueil chaleureux.
Heureusement, ils purent retrouver XXX, un représentant draguerre avec qui les renégats avaient des relations amicales.

C’est donc autour d’un repas et d’un feu de camps que Max et Connor expliquèrent le but de leur venue : faire une alliance avec les draguerres pour fabriquer des armes et des armures de guerre. Hélas, leurs craintes étaient fondées.

XXX avait perdu beaucoup de pouvoir au sein des draguerres suite aux différents évènements. Aujourd’hui, on le laissait vivre sa vie dans un coin, du moment qu’il ne se faisait pas trop remarquer.
Il fallait changer cela.

Le lendemain, le groupe se mit en route pour faire bouger les choses.
L’objectif était simple : neutraliser les gênes possibles sur le chemin de XXX par tous les moyens imaginables.

L’actuel maitre des mines se nommait Kropatchev, un ancien haut gradé de l’étreinte qui était revenus avec quelques alliés pour mettre sous son service la mine. Kropatchev était connu pour être aussi ambitieux que virulent, et la peur qu’il avait instauré en quelques mois démontrée bien quel genre d’individu gérait les lieux.
Un premier groupe s’occupa d’abord de la réserve des armes. Circulant incognito à l’aide des armures draguerres, l’opération fût fortement mise en péril par l’organisation autour des armes et le manque de dextérité des machines. Mais une fois hors des armures, le petit groupe parvint par les talents de chacun à renverser la situation.
Le second groupe visa plusieurs proches de Kropatchev, pour fragiliser sa position.
Alors que les quelques draguerres suivant XXX s’équipaient, des alarmes retentirent dans l’ensemble du complexe : Kropatchev savait que quelque chose se tramait et il n’allait pas y aller gentiment.
Les draguerres ennemis foncèrent jusqu’à la réserve, sans se douter que dans le même temps, les membres de l’Astre Noir se faufilaient par un autre chemin jusqu’à Kropatchev.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La légende de l'Astre Noir [Biographie vivante]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La légende de l'Astre Noir [Biographie vivante]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Astre Noir
» Présentation de la soeur de ---Astre--Noir---ess
» Angstorm, l'Astre-Noir
» fan club kazemaru(nathan)[recrutement ouvert] de mark89076
» Soirée clée du lion noir - Histoire Vivante episode 6 - mar 15 sept - 21h

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Astre Noir :: Au coin du feu :: Histoires-
Sauter vers: